Historique du VIH-SIDA

VINGT ANS DE VIH/SIDA

 
 
En juin 1981, des scientifiques des Etats-Unis faisaient état des premiers cas cliniques d'une maladie qui allait devenir le syndrome de l'immunodéficience acquise, ou SIDA. Vingt temps plus tard, l'épidémie s'est propagée jusqu'aux derniers recoins du monde. Près de 22 millions de personnes ont perdu la vie et plus de 36 millions vivent aujourd'hui avec le VIH, le virus qui cause le SIDA. Cependant, deux décennies de lutte contre l'épidémie ont aussi permis de réaliser tout un arsenal d'avancées dans le sens d'une solution 
 

1981
Les premiers cas d’une déficience immunitaire inhabituelle sont repérés chez des hommes homosexuels aux Etats-Unis.

1982
Le syndrome de l’immunodéficience acquise (SIDA) est défini pour la première fois. Dans le courant de l’année, trois modes de transmission sont identifiés : la transfusion sanguine, la transmission de la mère à l’enfant et les rapports sexuels.

1983
Le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) est reconnu en tant que cause du SIDA. En Afrique, une épidémie de SIDA à transmission hétérosexuelle est révélée.

1985
L’étendue de l’épidémie devient manifeste. En 1985, chaque région du monde signale au moins un cas de VIH/SIDA. 
L’acteur Rock Hudson est le premier personnage public à révéler qu’il a le SIDA.

Aux Etats-Unis, la Food and Drug Administration (FDA) approuve le premier test d’anticorps anti-VIH.

Le dépistage du VIH dans les dons de sang débute aux Etats-Unis.

1987
La première riposte au SIDA à base communautaire d’Afrique est organisée par l’Ouganda par le biais de l’Organisation ougandaise d’Aide aux Malades du SIDA (TASO). Ce style de riposte devient un modèle pour des activités similaires dans le monde entier. 
Fondation du Réseau international d’entraide et de lutte contre le SIDA (ICASO) et du Réseau mondial des personnes vivant avec le VIH/SIDA.

En février, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) crée son Programme spécial de la Lutte contre le SIDA, qui deviendra par la suite le Programme mondial de lutte contre le SIDA.

Les Etats-Unis donnent le feu vert au premier traitement contre le SIDA – azidothymidine (AZT).
 

1988
Pour la première fois, les ministres de la santé du monde entier se réunissent à Londres pour discuter de l’épidémie de VIH/SIDA.

Dans la période 1991-1993, premier succès contre l’épidémie dans un pays en développement : la prévalence du VIH chez les jeunes femmes enceintes de l’Ouganda amorce son déclin. Ce succès est attribué la mobilisation générale du pays contre l’épidémie.

1994
Les scientifiques mettent au point le premier schéma de traitement en vue de réduire la transmission mère-enfant.

1995
Une flambée d’infections à VIH parmi les consommateurs de drogues injectables est détectée en Europe orientale

1996
Création du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/SIDA (ONUSIDA). 

La preuve de l’efficacité du traitement antirétroviral hautement actif (HAART) est présentée pour la première fois.

1997
Le Brésil devient le premier pays en développement à fournir le traitement antirétroviral par le biais de son système de santé publique.

1998
Le premier traitement de courte de durée pour la réduction de la transmission du VIH de la mère à l’enfant est annoncé.

1999
Le premier test d’efficacité d’un vaccin potentiel dans un pays en développement débute en Thaïlande.

2000
Première discussion au Conseil de Sécurité des Nations Unies au sujet du VIH/SIDA.

2001
Le Secrétaire général des Nations Unies Kofi Annan lance un appel en faveur d’un plan d’action y compris la création d’un fonds mondial pour le SIDA et la santé. 

 

SOS Violences sexuelles

www.geocities.com/sosvx_online/fr.html




21 votes. Moyenne 3.43 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site