SIDA-Senegal-Mauritanie : Le Sida et le genre au menu de la 22-ème SAFRA

 

30-12-2008
Xamle.net
ImageLa pandémie du Sida et le genre sont au centre du symposium de la 22-éme édition de la Semaine de l’amitié et de la fraternité africaine (SAFRA) qui a démarré vendredi à Sélibaby, capitale du Guidimakha, région du sud-est de la Mauritanie .
Cet espace transfrontalier sous-régional pour le renforcement des liens d’amitié et de fraternité entre les populations de la Mauritanie, du Mali, du Sénégal, de la Gambie, de la Guinée-Bissau et de la Guinée se veut le lieu privilégié pour combattre ce fléau des temps modernes qu’est la pandémie du VIH/Sida.
Le symposium organisé par le comité scientifique qui s’est déroulé samedi et dimanche a permis de réfléchir sur les voies et moyens à mettre en œuvre pour combattre ce fléau.

A l’issue du symposium, il est attendu des participants une meilleure compréhension de la problématique de la pandémie, un renforcement des stratégies de lutte, un plan d’action concertée ainsi que des engagements de la part des différents acteurs pour une matérialisation des conclusions du symposium
Le président du comité scientifique, Alassane Guissé, a expliqué que le choix de ce thème se justifie par le fait que le VIH-Sida ‘’continue d’endeuiller des milliers de familles dans les différents pays de la SAFRA notamment dans les villes transfrontalières où la pauvreté et la circulation des personnes constituent un grand vecteur de propagation de la pandémie’’.
‘’La problématique du genre est devenue une approche indispensable dans tout processus de développement durable dans le monde. Ce qui fait qu’elle fait l’objet de politiques, projets et programmes des Etats et autres’’, a souligne M. Guissé.
Les participants à cette rencontre juvénile regrettent la faible représentation de la Guinée, du Mali, de la Guinée-Bissau, pays qui ont envoyé chacun, pour la première fois, une délégation réduite au strict minimum.

Au cours de leur séjour d’une semaine, les participants se retrouvent autour d’activités sportives, culturelles et socioéducatives destinées à renforcer les liens d’amitié et de fraternité entre les populations des pays membres de cet espace transfrontalier.
La présente édition de Sélibaby a réussi un grand coup dans la démarche entreprise par les gouvernements des Etats membres pour une meilleure prise en compte de ce cadre sous régional d’intégration des peuples.

Le ministre mauritanien de la Culture, de la Jeunesse, et des Sports, Sidy Ould Samba a souligné que son gouvernement ‘’s’est engagé à déployer tous les moyens conséquents pour une parfaite organisation d’une telle manifestation’’.
Un engagement qui s’est manifesté dans l’accueil et le séjour des différentes délégations qui sont mises dans de bonnes conditions depuis leur arrivée à Sélibaby.

La SAFRA, qui a été mportée sur les fonts baptismaux en 1980 se veut un espace de raffermissement des rapports de bon voisinage entre des communautés séparées par des frontières édictées par la colonisation.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site