Sans titre

Agression d'un journaliste à Nouadhibou Posté le 29 Août 2007 à 13:1540 Coulibaly Sujet: Les infos de l'actualité 29 août 2007 : Agression d'un journaliste à Nouadhibou Notre confrére El Vagha Ould Cheibany directeur du bureau régional du journal Akhbar Nouakchott a été pris à partie et agressé violemment par deux individus, Neman Ould Neman et Mohamed Mahmoud Ould Kebady, ce lundi 27 août 2007. Le seul tort de notre confrére est d'avoir publié un article dans le journal Houriya relatant l'affaire opposant Mme Khatou Mint Boukhary, premiére dame de la République Islamique de Mauritanie, au journal El Bedil Ethalith. Les deux hommes s'en sont violemment pris à notre confrére, le rouant de coups sous le pretexte que l'article en question s'en prend à l'épouse du chef de l'état. Notons que les deux agresseurs sont parents proches de la premiére dame. Notre confrére a saisi la justice et la police de Nouadhibou. Mais 48 heures plus tard, aucune action n'a été entreprise. Pire, les deux agresseurs ont menacé de frapper à nouveau notre confrére s'il s'avisait à aller plus loin. Nous, correspondants de presse, journalistes de la station de radio FM, journalistes de l'Agence Mauritanienne de l'Information, déplorons l'attitide équivoque et partiale de la police et de la justice de Nouadhibou. Nous prions les autorités nationales et régionales de mettre tout en oeuvre pour que de telles pratiques ne se repétent. L'agression d'un journaliste est un crime. Les correspondants de presse Les journalistes de l'AMI Les journalistes de la STATION FM Nouadhibou 28 août 2007 Athié Youssouf, correspondant de La Tribune à Nouadhibou Note: Info source : La Tribune (Mauritanie)
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site