Sans titre

Journées de sensibilisation sur les mutilations pratiquées sur les filles et les droits des enfants Posté le 28/07/2007 à 09:10:00 Coulibaly Sujet: news 27 juillet 2007 : Ouverture des journées de sensibilisation des parlementaires sur les mutilations générales pratiquées sur les filles et les droits des enfants Les travaux des journées de sensibilisation des parlementaires sur les mutilations génétiques pratiquées sur les filles et les droits des enfants ont débuté aujourd'hui, vendredi à Nouakchott. La rencontre qui dure deux jours est organisée par le groupe parlementaire pour la défense des droits des enfants, en collaboration avec le fonds des nations unies pour l'enfance (UNICEF). A travers ces journées, le groupe des parlementaires vise à contribuer, de façon efficace, à l'adaptation de la législation nationale aux dispositions des conventions internationales relatives aux droits des enfants, ratifiées par la Mauritanie en 1991, en plus de l'orientation des politiques gouvernementales pour qu'elles accordent davantage d'intérêt aux enfants et de la sensibilisation des citoyens sur les droits de cette frange de notre société. Ouvrant ces journées, M. Messaoud Ould Boulkhair, président de l'assemblée nationale s'est déclaré fier de présider cette rencontre qui porte, a-t-il dit, sur un sujet d'intérêt capital. Il a ajouté que le pays fait face à un certain nombre de questions parmi lesquelles la nécessité d'accorder aux enfants et aux femmes leurs droits entiers, exprimant l'espoir de voir la Mauritanie entamer une ère nouvelle où les enfants et les couches déshéritées ne seront plus marginalisés. Auparavant, le député Taleb Ould Khalifa, président du groupe des parlementaires pour la défense des droits des enfants avait pris la parole pour affirmer que l'organisation d'une telle rencontre au cours de cette session parlementaire très chargée reflète l'intérêt accordé par les représentants du peuple à la préservation des droits des enfants. Il a ajouté que pour gagner le pari du développement et l'édification de l'Etat de droit, il est nécessaire de protéger et d'accorder une éducation saine à nos futures générations. Il a enfin remercié le fonds des nations unies pour l'enfance pour l'appui qu'il accorde à notre pays, en général, et audit groupe des parlementaires, en particulier. De son côté, le représentant de l'Unicef à Nouakchott a indiqué que la responsabilité de la protection des enfants incombe à tous (parlementaires, organisations de la société civile, parents...) avant de souligner le lien indissociable existant entre les droits des enfants et ceux des femmes. La cérémonie d'ouverture des journées s'est déroulée en présence de M. Imam Cheikh Ould Ely, conseiller du premier ministre chargé de l'information. Note: Info source : Agence Mauritanienne d'Information
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site