Sans titre

Les fumeurs sous-estiment souvent leur propre risque de cancer (at) Quand les fumeurs estiment que leur propre consommation de tabac est sans risque, ils font moins facilement part d’angoisses personnelles par rapport aux maladies cancéreuses dues au tabac, comme le montre une enquête téléphonique réalisée en France par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale INSERM à Marseille. Concernant le nombre de cigarettes par jour, 44 pour cent des fumeurs interrogés pensent que le tabagisme ne peut provoquer le cancer que chez les personnes qui fument plus qu’eux-mêmes. Concernant le nombre d’années de tabagisme, 20 autres pour cent pensent que le risque de cancer ne concerne que les personnes qui ont fumé plus longtemps qu’eux-mêmes. La plupart des fumeurs entretiennent d’autres illusions du même type, comme l’idée fausse que «le tabagisme n’est pas pire pour la santé que la pollution de l’air». Source: Patrick Peretti-Watel et al., Smoking too few cigarettes to be at risk? Smokers’ perceptions of risk and risk denial, a French survey, in: Tobacco Control 2007; 16: 351-356 http://tobaccocontrol.bmj.com. 19.11.2007
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site