Sans titre

Poumon du fumeur»: les femmes davantage touchées que les hommes (at) Pour le même nombre de cigarettes, les fumeuses sont 1,2 fois plus nombreuses à développer la bronco-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) que les fumeurs. Une équipe de chercheurs de l’université de Nanjing en Chine a examiné plus de 29’000 personnes en examinant le rapport entre BPCO et quantité de cigarettes fumées. La BPCO est une abréviation de bronco-pneumopathie chronique obstructive, qui comprend toute une série de déficiences respiratoires. Le risque de BPCO croît avec le nombre de cigarettes fumées. Si on fume peu, le risque augmente de 1,4 fois (par rapport aux non-fumeurs), si on fume moyennement, le risque passe à 1,6 et si on fume beaucoup à 1,8. La BPCO est incurable. Mais un arrêt du tabagisme permet de stopper la détérioration pulmonaire. Les médicaments peuvent atténuer certains symptômes, comme la détresse respiratoire. Un entraînement physique peut apporter une amélioration des capacités. Source: Fei Xu et al., Better understanding the influence of cigarette smoking and indoor air pollution on chronic obstructive pulmonary disease: A case-control study in Mainland China, in: Respirology 2007; 12: 891–897 www.blackwell-synergy.com/loi/res. 12.11.2007
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×