Sans titre

Tentative d’intimidation du maire de Nouadhibou devant les locaux de la television Contribution par sidel le 25 July 2007 à 21:04:18 CEST 25 juillet 2007 : Tentative d’intimidation du maire de Nouadhibou devant les locaux de la television. Les populations de Nouadhibou s’indigne de la tentative d’intimidation dont a été victime le maire de leur commune Mr Mohamed Fadel ould Aboubrkrine ainsi que deux membres de sa délégation qui participaient à une émission télévisée ‘’la balance’’ dans la capitale Nouakchott. Cet acte fait suite à plusieurs menaces dirigées contre lui et sa délégation depuis leur arrivée dans la capitale par des éléments du député indépendant de Nouadhibou Ghassem ould Bellali. Les populations de Nouadhibou protestent contre l'apparente impunité dont semblent bénéficier les agresseurs de notre maire et de ses collaborateurs qui, non contents de harceler un maire devant les locaux de la télévision nationale (TVM), s'en prennent à son porte parole Mohamed ould Elmane et à son directeur financier et administratif Mr Abdia ould Bareck. Nous demandons qu'une enquête approfondie éclaircisse la responsabilité des individus dans cette affaire. Nous exigeons, de façon générale, que la lumière soit faite par le parlement pour ouvrir une enquête sur le comportement du députée Ghassem ould Bellali qui n’ est autre que le commanditeur de cet incident, qui porte atteinte à la liberté des élus du peuple dans notre pays. Alors qu’ils rentraient dans les locaux de la télévision nationale ,le maire et ses collaborateurs ont été agressés , insultés, maintenus contre leur gré pendant plus de quelques minutes, parmi les agresseurs du maire et ses collaborateurs, Le fils de la sœur du député de Nouadhibou Ghassem ould Bellali répondant au nom de Mr Moudi ould Slame. L'impunité dont bénéficient les auteurs de ces crimes constitue une atteinte de plus à la liberté des citoyens Source de craintes et d'incertitude, Rendre la justice est une tâche éminemment difficile. Toutefois, tant que les atteintes ne donneront pas lieu à des enquêtes et à des poursuites, les droits des citoyens mauritaniens continueront à être violés et l'impunité perdurera. La population de Nouadhibou dénonce cette tentative d’intimidation et invite le gouvernement à prendre des mesures urgentes pour éviter de telles dérives. Les élus du peuple doivent de ce fait exercer leur profession en toute liberté de même que les différents acteurs de la vie politico sociale du pays doivent avoir la liberté d’exprimer leurs opinions sans aucune contrainte ni intimidation. Coulibaly Mohamed. Article tiré du site web :www.cridem.org Note: Info source : sidel
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site