Sans titre

Mauritanie : Dernière minute Posté le 22 Août 2007 à 11:15:16 Par Coulibaly 22 août 2007 : Mauritanie : Dernière minute - ALERTE Avertissement A la suite d’un accident mortel sur une mine, il est rappelé que la zone frontalière avec le Sahara occidental est minée, et qu’il est impératif de ne pas s’écarter de la piste officielle (voir paragraphe "Sécurité"). Comme chaque année, entre août et octobre, la Mauritanie connaît une saison des pluies donnant lieu actuellement à des précipitations importantes et violentes, notamment dans le sud du pays, à proximité des frontières sénégalaises et maliennes. Les conditions de circulation peuvent devenir dangereuses, notamment sur les routes secondaires ou les pistes, voire sur le réseau principal. De fortes pluies enregistrées début août dans la région de Tintane ont entraîné la coupure, sur près d’un kilomètre, de la route de l’Espoir entre Kiffa et Aïoun. Sécurité Le seul point d’accès au territoire mauritanien à partir du territoire sous contrôle marocain est la route côtière qui mène à Nouadhibou, route où la sécurité est assurée. Les projets d’accès par d’autres itinéraires sont formellement déconseillés. L’intensification du trafic routier et les conditions de circulation (cf. paragraphe transports) conduisent à déconseiller formellement la conduite de nuit, cause d’accidents récents et tragiques ayant impliqué notamment des touristes. La criminalité se développe dans les villes et notamment à Nouakchott. Les plages aux abords de Nouakchott ont été le lieu, ces derniers mois, de plusieurs agressions physiques, y compris en plein jour et à main armée. Il faut éviter de s’y rendre seul ou en couple. En ville, les cambriolages se font de plus en plus fréquents et incitent à recommander l’embauche de gardiens pour les villas. Zones à aborder en convois seulement La piste traversant sur 10 km le no-man’s land séparant le Sahara occidental de la Mauritanie. La circulation dans les deux sens y est libre depuis le 1er janvier 2000, sous réserve d’accomplir les formalités de passage (de 8h à 18h). Les abords de cette piste sont minés et il est impératif de ne pas s’en écarter ; Le quart nord-est du pays : zone désertique peu contrôlée, il est déconseillé de s’y rendre sauf nécessité professionnelle, et après avoir pris l’attache des autorités locales pour bénéficier d’une escorte. Sécurité de la circulation en zone saharienne Pour toute sortie hors de la capitale, il est conseillé de se déplacer à deux véhicules, d’en vérifier l’état au préalable, de prévoir une réserve d’eau, de vivres et de carburant, d’avoir informé ses proches de sa destination et, le cas échéant, d’être accompagné d’un guide. Les moyens de communications satellitaires (valise Immarsat, téléphone de type Thuraya) peuvent être d’un grand secours. Les routes sont généralement en bon état. Le recouvrement par le sable, la présence d’animaux, l’état des véhicules en circulation appellent cependant une vigilance particulière. Les 60 derniers kilomètres du tronçon Nouakchott-Boutilimit traversent un long relief dunaire et se caractérisent par une visibilité à éclipse et une bande bitumée étroite : les accidents y sont quotidiens et d’autant plus meurtriers qu’il n’existe pas de dispositif public de secours. La circulation de nuit, en raison des éclairages de voiture souvent défectueux, est déconseillée. Depuis octobre 2005, la nouvelle route entre Nouadhibou et Nouakchott est entièrement goudronnée. Elle n’est pas pourvue de points de ravitaillement et les points d’appels d’urgence installés ne sont pas encore en service. Pour un passage au Mali par voie terrestre les voyageurs sont invités à consulter également la fiche relative au Mali. Des actes de banditisme ont été signalés le long de la frontière entre les deux pays, à l’Est du 9ème méridien. Les organisateurs de rallyes aériens devront prendre en compte les risques liés à un environnement naturel hostile (vents de sable fréquents, variations thermiques fortes, terrain fait de dunes et de reliefs) les moyens techniques de guidage, d’atterrissage et d’assistance étant très limités. Il y a lieu de se rapprocher de l’Asecna (Tel : [222]525.38.38 - [222]525.28.47) pour les consignes, plans de vols et transits au dessus du territoire mauritanien. Pour les rallyes terrestres, motorisés ou à pied, il convient de requérir impérativement et avec un délai suffisant l’autorisation préalable du Ministère de l’Intérieur, direction de la réglementation. AVERTISSEMENT Le Ministère des Affaires étrangères et européennes ne peut, en aucun cas, être tenu responsable d'incidents qui pourraient survenir pendant un voyage. Les informations contenues dans les pages du site internet sont susceptibles de modification et sont données à titre indicatif. En outre, il est rappelé qu'aucune région du monde ni aucun pays ne peuvent être considérés comme étant à l'abri du risque terroriste. Numéros utiles Ambassade de France à Nouakchott: Tél.: [222] 529.96.99. Fax: [222]525.69.38. Site web : www.france-mauritanie.mr Mail : ambafrance.nouakchott-amba@diplomatie.gouv.fr Adresses des représentations diplomatiques et consulaires françaises à l’étranger (sur le site de la Maison des Français de l’étranger). Note: Info source : Ministère des Affaires Etrangères et Européennes (France)
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site