Sans titre

Par Destination Santé Destination Sante - Mardi 7 août, 14h00 La soixantaine une fois passée, trois tasses de café (ou 6 tasses de thé) quotidiennes suffiraient à protéger les fonctions cognitives. Mais celles de ces dames, seulement. C'est la conclusion d'une nouvelle étude menée par une équipe de l'Institut national de la Santé et de la Recherche médicale (INSERM). Karen Ritchie et ses collègues de Montpellier ont suivi 4 197 femmes et 2 820 hommes de plus de 60 ans pendant 4 ans. Leur consommation de café ainsi que leurs fonctions cognitives ont été évaluées de façon périodique. Il en ressort que par rapport à des consommatrices plus modérées – une tasse de café par jour - la consommation de trois tasses de café par jour « au minimum » réduirait de… 30% le risque de déclin cognitif. Mais chez les femmes seulement. Mieux, l'effet protecteur du petit noir augmenterait avec l'âge ! A quatre-vingts ans, les grandes buveuses de café ont ainsi vu leur risque de déclin cognitif réduit de… 70% ! De là à prescrire du café pour protéger la mémoire des patientes âgées, il n'y a qu'un pas que Karen Ritchie… ne franchit pas. « Nous devons approfondir nos recherches pour comprendre comment ce psychostimulant qu'est la caféine agit au niveau cérébral ». Source : INSERM, 6 août 2007 ; Neurology, 7 août 2007
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site