Sans titre

Reuters - Mardi 7 août, 22h45AMSTERDAM (Reuters) - Le médecin d'origine palestinienne détenu pendant plus de huit ans en Libye avec cinq infirmières bulgares veut porter plainte contre Tripoli devant la commission des droits de l'homme des Nations unies, annonce son avocate. Les six praticiens hospitaliers étaient accusés par les autorités libyennes d'avoir inoculé sciemment le virus du sida à des centaines d'enfants dans la ville de Benghazi. Achraf Alhadjoudj, qui a obtenu cette année la nationalité bulgare, et les cinq infirmières ont été libérés le 24 juillet à la suite d'un accord conclu entre Tripoli et l'Union européenne. "Alhadjoudj entend porter plainte en septembre devant la commission des droits de l'homme de l'Onu, notamment pour torture et délais de procédure abusifs", a dit à Reuters son avocate, Liesbeth Zegveld.
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site