News

Six corps retrouvés dimanche sur la plage de Nouadhibou, en Mauritanie

Six corps retrouvés dimanche sur la plage de Nouadhibou, en Mauritanie

Six corps humains en état de décomposition ont été découverts dimanche soir sur la plage de Nouadhibou, a indiqué lundi l’ Agence mauritanienne d’information (AMI, officielle).

Le décès de ces personnes, dont la nationalité n’a pas été déterminée, serait dû à la faim, à la soif et au froid, selon le médecin légiste qui les a examinés sur place, en compagnie d’éléments de la gendarmerie mauritanienne.

Il s’agirait de ressortissants africains tentant de gagner l’archipel espagnol des Canaries en utilisant des embarcations fragiles qui ne résistent pas le plus souvent à la violence des vagues.

Deux pirogues transportant un total de 65 immigrés clandestins vers les côtes espagnoles avaient été arraisonnées mardi dernier par la gendarmerie mauritanienne au large de Nouadhibou.

L’une d’elles, ayant à son bord 38 personnes, pour la plupart des Sénégalais et des Maliens, avait quitté la ville sénégalaise de M’Bour (80 km au sud-est de Dakar), six jours plu tôt avant de tomber en panne dans les eaux territoriales mauritaniennes.

L’autre transportait 27 personnes de diverses nationalitésLes membres de l’ensemble du groupe ont été transférés dans un centre d’accueil à Nouadhibou en perspective de leur expulsion vers leurs pays d’origine respectifs.

Fin du Plan de 5 jours spécial femmes fumeuses

C'est aujourdh'ui que prend fin le plan de 5 jours spécial femmes fumeuses, organisé par l'ONG Stop Sida-Tabac en collaboration avec l'Educatrice de santé Emmanuella Jeune. Au cours de ces 5 jours de sevrage, elles ont pu bénéfier des techniques thérapeutiques et conseils qui vont les pousser à se déberasser de cette dogue qui est le tabac.Venues très nombreuses au Centre de formation Espagnol de Nouadhibou, elles se sont montrées très intéressées et ont pris connaissance des dangers que représente la cigarette.

Coulibaly Mohamed

 

 

Sans titre

Démarrage d'un Plan de 5 jours à ENEMP. L'ONG Stop Sida-Tabac Nouadhibou (SST) a démarré hier une nouvelle session de sevrage pour les fumeurs dans les locaux de l'Ecole Nationale pour l'Enseignement Maritime et des Pêches (ENEMP). Cet atelier verra la participation des élèves de cette école et du public stéphanois qui assisteront pendant 5 jours aux techniques thérapeutiques qui leur seront donné durant toute la formation par l'équipe de SST en compagnie de son éducatrice de santé Emmanuella Jeune. "Tous pour une jeunesse sans tabac" Coulibaly Mohamed.

Sans titre

Jeunesse sans tabac Pour la Journée mondiale sans tabac du 31 mai, l’Organisation mondiale de la santé s’engage pour une jeunesse sans tabac. En Suisse, le concours national pour arrêter de fumer, organisé par la Ligue suisse contre le cancer, la Fondation suisse de cardiologie et l’Association suisse pour la prévention du tabagisme, est lancé en même temps. 1,8 milliard d’êtres humains ont entre 10 et 24 ans. 85 pour cent vivent dans les pays en développement. Après avoir survécu aux années d’enfance, les plus dangereuses, ces jeunes sont dans l’ensemble bien portants. L’industrie du tabac dépense toutefois des milliards de dollars américains par an pour le marketing destiné à convaincre les jeunes du monde entier à consommer ses produits. Elle sait très bien que la plupart des fumeurs ont commencé avant leurs 18 ans. La recherche scientifique a prouvé sans doute possible que tous les types de publicité pour le tabac incitent les jeunes et les enfants à essayer de fumer, faisant augmenter leur risque de passer ensuite à une consommation régulière. L’Organisation mondiale de la santé réclame donc pour la Journée mondiale sans tabac 2008 une interdiction de tout type de publicité, de promotion et de sponsoring pour les produits du tabac. Il est prouvé que cette mesure est l’une des plus efficaces pour que les enfants et les jeunes ne se tournent pas vers le tabac. Chances augmentées par le concours pour arrêter de fumer Une enquête représentative a été réalisée auprès des participants au concours pour arrêter de fumer 2007 six mois après sa conclusion. Un tiers d’entre eux ne fumait toujours pas. En participant au concours, on accroît donc ses chances de continuer à rester sans fumer. Les prix à gagner sont de 1 x 5000 francs et de 10 x 500 francs. Pour participer, la condition est de rester sans fumer du 4 juin au 3 juillet. Toutes les informations sur le concours pour arrêter de fumer se trouvent sur www.at-suisse.ch. Il est possible de s’inscrire directement en ligne sur ce site ou de commander par téléphone la documentation sur le concours auprès de l’Association suisse pour la prévention du tabagisme au 031 389 92 46. Le délai d’inscription est fixé au 3 juin 2008. L’arrêt du tabagisme doit être attesté sur la carte de concours par un parrain ou une marraine. Un tirage au sort complémentaire de 10 x 100 francs est organisé pour ces témoins. La carte d’inscription est disponible non seulement en allemand, en français et en italien mais aussi en albanais, en espagnol, en portugais, en serbe/croate/bosniaque et en turc. Les informations sur les principaux faits en rapport avec le tabagisme et la fumée passive, ainsi que des conseils pour arrêter de fumer qui ont fait leurs preuves sont aussi disponibles dans toutes ces langues. Consultations téléphoniques Souvent, les fumeurs choisissent une méthode peu adaptée pour arrêter de fumer. Les conseillères de la ligne nationale stop-tabac au 0848 000 181 (en français, en allemand et en italien, du lundi au vendredi, de 11 à 19h, 8 centimes la minute sur le réseau fixe) connaissent toutes les méthodes pour arrêter de fumer qui ont fait leurs preuves au plan scientifique. Une discussion avec une conseillère permet de trouver la méthode la mieux adaptée à la situation personnelle du fumeur. De plus, les fumeurs ont la possibilité de se faire accompagner par une conseillère pendant leur arrêt du tabagisme, et de recevoir jusqu’à quatre appels à intervalles réguliers pendant la durée de leur désaccoutumance au tabac. Le concours national pour arrêter de fumer est un projet du programme national d’arrêt du tabagisme, organisé par Ligue suisse contre le cancer, la Fondation suisse de cardiologie et l’Association suisse pour la prévention du tabagisme, et soutenu financièrement par le fonds de prévention du tabagisme. La Fédération des médecins suisses (FMH), pharmaSuisse, la Société suisse d’odonto-stomatologie (SSO), l’Association suisse des infirmières et infirmiers (ASI) et Swiss Dental Hygienists sont partenaires de ce projet. Le concours a également été soutenu ces dernières années par Nicorette. Les centres cantonaux de prévention du tabagisme sont chargés de mettre cette action en œuvre dans les cantons. Autres informations: Claudia Zbinden, responsable de projet auprès de l’Association suisse pour la prévention du tabagisme, Effingerstrasse 40, 3001 Berne, tél. 031 389 92 46, info(at)at-schweiz.ch

Sans titre

10.04.08 10:35 La police mauritanienne tue un jeune homme suite à une erreur de renseignement Un jeune mauritanien de 30 ans est mort mercredi à Nouakchott et un autre a été blessé suite à des coups de feu tirés par un policier qui fouillait les deux hommes, a appris APA de source proche de la victime. Selon cette source, le nommé Mohamadou Ould Ahmed Babou, maîtrisard en fighh (théologie islamique), a succombé à ses blessures après avoir été transporté à l’hôpital. Dans une conférence de presse destinée à faire la lumière sur cet incident, le commissaire principal Mohamed Abdallahi Ould Taleb Abeid, directeur de la Police judiciaire, a précisé que "les services de sécurité ont reçu des informations concernant la présence de groupes suspects dans une maison à laquelle ils se sont rendus ». « Au cours de l’opération de fouille des personnes en question et la tentative de les conduire au poste de police, un incident regrettable et imprévu s’est produit », a-t-il indiqué. Il a ajouté que l’une des personnes fouillées a effectué un mouvement que l’un des policiers a interprété comme une tentative d’évasion et a alors tiré des coups de feu ». Le commissaire Ould Taleb Abeid, chargé de l’enquête, a également assuré que la Direction générale de la sûreté a procédé immédiatement après l’incident à l’arrestation des éléments de la police qui ont commis cet acte et ouvert une enquête qui pourrait conduire à des sanctions conformément au code pénal, en plus de mesures disciplinaires conformément à la procédure administrative en vigueur dans ce domaine. Il a enfin affirmé que la « détermination des pouvoirs publics à faire régner la sécurité et la quiétude n’a d’égale que leur volonté de préserver la vie des citoyens et leurs biens". Un inspecteur de police a été tué et 9 autres policiers ont été blessés lors d’une fusillade ayant opposé des forces de l’ordre mauritaniennes à des présumés salafistes, lundi à Nouakchott. Un salafiste a été tué et un autre grièvement blessé au cours de cet accrochage. Info source : Agence de Presse Africain

Sans titre

08.04.08 14:12 Mauritanie: découverte d'un laboratoire de fabrication d'explosifs lié à Al-Qaïda au Maghreb après une fusillade La police mauritanienne a découvert mardi un laboratoire de fabrication d'explosifs dans une maison qui abritait des membres présumés d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI, ex-GSPC), dont un évadé de prison accusé du meurtre de quatre touristes français, a annoncé un haut responsable de la police. Le raid a coûté la vie à un policier et un terroriste présumé, mais le suspect en question est toujours en fuite. "Le laboratoire était prêt à fabriquer des explosifs et nous avons trouvé un explosif prêt à être utilisé pour miner la maison en cas d'assaut des forces de sécurité", a indiqué le commissaire Mohamed Abdallahi Ould Adda, directeur de la police judiciaire. "Nous avons donné l'assaut contre la maison qui abritait des salafistes djihadistes mais on n'a trouvé que ce laboratoire de fabrication d'explosifs", a indiqué Ould Adda. Selon lui, trois terroristes présumés auraient fui lors d'un premier accrochage avec les forces de l'ordre. Un officier de police a été tué et sept autres blessés, alors que du côté des terroristes présumés on comptait un mort et un blessé grave, qui a été opéré. Le fugitif, Sidi Ould Sidna, assassin présumé des touristes français tués en décembre dernier, serait parmi les trois qui ont pris la fuite. Le tué et le blessé seraient originaires de pays maghrébins. Début février, la justice mauritanienne a inculpé trois suspects pour meurtre avec préméditation, agression terroriste et appartenance à une organisation terroriste, dans le cadre de l'attaque à l'arme automatique des touristes près de la ville d'Aleg (255 kilomètres au sud-est de Nouakchott), le 24 décembre dernier. Ces trois personnes étaient Sidi Ould Sidna, dit Abou Jendel, et Mohamed Ould Sidi Chabarnou, arrêtés dans un hôtel en Guinée-Bissau, ainsi que Maarouve Ould Habib, également en fuite. Selon la justice, les accusés risquent la peine de mort. The Associated Press (AP) Info source : La Tribune (France)

Sans titre

DEMARRAGE D'UN PLAN DE 5 JOURS A NOUADHIBOU. Dans le cadre de ses activités annuelles, l'ONG Stop Sida-Tabac en collaboration avec l'Educatrice de santé Emanualla Jeune des Etats-Unis, organise un plan de 5 jours sur le sevrage du tabac dans les locaux du siège de l'ONG ASVPH sis à LAAWEYNE. Ce séminaire qui a débuté hier à 18h30 se poursuivra avec le programme comme suit : - Du 25 au 27 mars 2008 au siège de l'ONG ASVPH à partir de 18h00 - Et le 28 mars 2008 au siège de l'ONG SST sis à Bagdad au 3ème Rob. Les candidats susceptibles d'arrêter le tabac peuvent participer à ce plan de 5 jours. Coulibaly Mohamed.

Sans titre

Démarrage d'une campagne de sensibilisation sur le tabac à l'ENEMP. Le 04/03/2008, l'ONG Stop Sida-Tabac de Nouadhibou a organisé en collaboration avec l'Ecole Nationale de l'Enseignement Maritime et de Pêche, une journée de sondage sur les élèves de cet établissement. Ce sondage qui ciblait essentiellement les élèves devrait contribuer à la préparation de la sensibilisation sur les méfaits du tabac qui se tiendra le Mardi 11 Mars 2008 dans la salle de conférence de l'ENEMP. Coulibaly Med

Sans titre

02 Mars 2008: Echos de Nouadhibou : La jalousie fait encore une victime Mohamed ould Yarba ould Mbouh vivait depuis quelques années avec sa cousine épouse Najih mint yargua mint M'bouh et leurs trois enfants dans une barraque au quartier Bagdad 6eme robinet à quelques metres de la compagnie de police . Depuis quelques temps ,l'homme qui serait atteint du virus de jalousie n'etait plus en bon accord avec sa femme. Ce matin vers 10h papa s'acharna contre son enfant et madame voulait s'interposer . Mohamed se mit dans tous ses etats et une discusion eclata entre le couple. Le mari se saisi d'une barre en fer et assomma son épouse de trois coups du coté droit de la tête. La femme tomba raide dans la cour de la maison et Mohamed va demander au boutiquier si la femme n'a pas de crédit avec lui. Le commerçant répondit " non pourquoi ? " il dit " je l'ai tué" . Le boutiquier se rendit au domicile de son voisin et trouva la jeune femme allongée . il lui mit la couverture et alla alerter la police située tout prés . Selon certains temoins , les hommes de tenues sont arrivés sur les lieux 1 h30 plus tard et n'ont pas pu cerné la maison envahie par plusieures personnes. Le medecin légiste est arrivé à 12 h 30 sans gants ni matériel nécessaire . Le corps de la victime est resté sur les lieux jusqu'a 14 h. Le jaloux mari que certains voisins qualifient de malade mental attendait devant sa maison l'arrivée de la police qui l'embarqua . Il serait en détention au commisariat de jedida2. Info Source: koyle Note: Info Source: Saharamedia

Sans titre

Crise de Jalousie Posté le 02 March 2008 à 19:53:21 GMT Sujet: Les infos de l'actualité Les infos de l'actualité 02 mars 2008: Un homme tue sa femme Des sources sécuritaires de la capitale économique ont rapporté aujourd’hui le meurtre commis sur une femme par son époux suite à une crise de jalousie. L’homme dénommé selon des premières informations recueillies auprès de stéphanois abasourdis par l’ampleur du forfait, le mari de la femme tuée, dénommé Mohamed et t employé dans le secteur du bâtiment, aurait agi suite à des soupçons d’adultère sur son épouse. D’autres informations estiment que le mari est psychologiquement mal portant et que le ménage est régulièrement bouleversé par des querelles internes suivies de coups. Cette fois, l’époux aurait attendu que sa femme suit endormie pour la frapper avec un outil tranchant à la tête. Cet acte horrible ne doit faire oublier d’autres qui se passent régulièrement entre les époux sans qu’ils soient l’objet d’une dénonciation. En effet, bien de crimes similaires ont pour origine une histoire de relation conjugale ratée et dont l’échec était notoirement constaté par l’entourage. Certains foyers sautent pour reprendre dans le but de surmonter leurs différences. Mais, cela finit toujours par conduire à un second puis un troisième mariage, à ce stade où la religion interdit tout union nouvelle sans que la divorcée soit reprise par une tierce personne et répudiée. Cette option devant être faite de manière naturelle. Mais, comme les ex époux ont toujours des moments de nostalgie, ils s’essayent à bouleverser les choses en proposant des époux occasionnels. Cela ne marche pas souvent d’où le retour à la case de départ. Condamnés à vivre ensemble et se refusant à tout séparation pacifique, c’est toujours la triste fin qui les attend à l’ultime essai.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×